Le label Actualité contestée visant les fausses informations déployé sur Facebook
BY ON Mai 11, 2017
0

Vers la fin de l’année 2016, Facebook a décidé de mettre en œuvre sa stratégie destinée à détecter les fake news, qui signifie littéralement « fausses informations ». Son principal objectif est de cibler les actualités contestées afin de les supprimer. Le réseau social fondé par Mark Zuckerberg a signé un accord de partenariat avec des organismes […]

Vers la fin de l’année 2016, Facebook a décidé de mettre en œuvre sa stratégie destinée à détecter les fake news, qui signifie littéralement « fausses informations ». Son principal objectif est de cibler les actualités contestées afin de les supprimer.

Le réseau social fondé par Mark Zuckerberg a signé un accord de partenariat avec des organismes indépendants spécialisés dans la vérification des faits, plus connus sous le nom de Fact Checkers. Ces derniers assurent la vérification de la véracité des informations publiées et signalées comme fausses par les utilisateurs. Gizmodo.com, un blog spécialisé dans les nouvelles technologies, confirme qu’en déployant le label « Disputed by… », ou « Actualité contestée par… », Facebook adopte une politique visant à s’assurer que les actualités publiées sur le réseau soient fiables.

Pour garantir la véracité des informations véhiculées sur la plateforme, à cet outil de vérification s’ajoute une page d’aide supplémentaire destinée à fournir les explications détaillées sur le fonctionnement de son système. Il est toutefois à noter que cette page n’est pas encore totalement fonctionnelle en France.

Facebook a donc répondu favorablement à la demande des millions d’utilisateurs qui avaient longuement réclamé la mise en place d’une fonctionnalité performante permettant de vérifier la véracité des informations publiées sur sa plateforme. Pour ce faire, il collabore étroitement avec des organismes réputés tels que snopes.com ou politifact.com. Afin d’assurer la transparence dans l’analyse des données et en termes de financement, les Fact Checkers doivent signer un Code des principes des vérificateurs de faits. Poynter Institute, une association à but non lucratif du journalisme, se charge de gérer ce code et de le faire respecter.

Aux dernières nouvelles, aucune donnée ne permet encore d’affirmer si l’algorithme de classement utilisé par Facebook prend en compte le label « Disputed by… » et déclasse systématiquement les publications contestées avant la vérification de la véracité. Ce qui est sûr d’un point de vue purement théorique, c’est que la diffusion de ces actualités affichant ce label sera réduite de manière considérable, car les utilisateurs hésiteront à les partager.

Toutefois, selon Recode, plusieurs jours peuvent s’écouler avant qu’une actualité signalée fake news n’affiche ce label. Elle aura donc le temps de se propager. Il ne reste plus qu’à espérer que le processus de prise en compte des informations publiées et contestées évolue, et que l’intervention des Fact Checkers se fasse plus rapidement.

Signaler un fake news se fait en quelques clics. En effet, il suffit de cliquer sur l’onglet situé en haut à droite du post concerné, ensuite sur « Signaler ce post », puis sur « C’est une actualité fausse » et enfin sur « Marquer ce message comme une actualité fausse ».

Pour savoir si vous êtes en présence d’une information fausse, il vous suffit de regarder de plus près le post. Si vous voyez trois points de suspension (…) sous l’actualité, c’est qu’elle a été contestée. En plaçant votre curseur sur ces trois points, une petite fenêtre apparaîtra. Cliquez sur « A propos des Actualités contestées » pour en savoir davantage concernant les raisons de ce signalement. Dans quelques temps, cette fonctionnalité sera disponible pour tout le monde.

About the author
Avatar